Bilan du test grandeur nature

Jard sur mer du 29 juillet au 20 août (dont une sortie de 3 jours d'affilée).

 

 

 

J'avais hâte et en même temps j'étais un peu inquiet de ce qu'allait donner ce test grandeur nature : 3 jours en mer en conditions réelles !

 


 

Après une demi journée en mer, 2 jours ont été nécessaires pour peaufiner la préparation du bateau avec mes fils (sécurisation de l'attache des rames, mise en service du désalinisateur, réglage du safran, ... j'arrête là, ce serait trop long !!). Bon là, si j'avais un doute, je sais déjà qu'on n'a pas perdu son temps à venir tester le matériel en conditions réelles !

 

 

 

Le 31 juillet, c'est parti pour 3 jours dans l'Atlantique Nord (bon d'accord, ce n'est pas le bon atlantique, je suis resté près des côtes et avec un bateau accompagnateur, mais quand même, ça ressemble à mes futures conditions).

 

 

 

Bonne nouvelle : je suis bien à bord de mon bateau ! Ça paraît évident mais ça ne l'était pas. Je connais un peu la mer et je ne suis pas souvent sujet au mal de mer, mais je ne suis pas rameur de longue date. Plus encore, j'arrive à ramer plusieurs heures sans trop de problème. Je dors aussi très bien dans mon étroite couchette. Se faire à manger n'est pas d'un confort exceptionnel, mais j'y arrive et je me suis même préparé de bons dîners réparateurs.

 

 

 

Côté habitude à bord et navigation : j'ai commencé à prendre l'habitude de systématiquement mettre mon harnais et m'accrocher à ma ligne de vie dès que je suis en dehors de la cabine. Je dois améliorer mon affichage GPS, mais globalement je n'ai pas de soucis particulier sur la navigation. Ce n'est pas hyper pratique pour faire le point sur la carte papier, mais je sais suivre ma route et calculer la direction à prendre.

 

 

 

Quelques demis journées supplémentaires les jours suivants m'ont permis de confirmer ces acquis !

 

 

 

Bref, le bilan est bon, très bon même ! Maintenant j'ai encore plus hâte d'être au départ de la traversée le 10 décembre à Dakar.

 

 

 

Bien sûr, il reste des choses à améliorer : notamment le siège du rameur. Au bout de 3 jours de rame, ca commence à chauffer dur côté fessier (je n'en dirais pas plus !). Le rangement du bateau n'était pas optimum (en même temps si le rangement était mon point fort, ça se saurait !).

 

 

 

Il me reste à travailler le plan de nutrition aussi . Je prévois à ce stade lyophilisé le midi, pâte légumes thon le soir, un stock de gâteaux secs, salade de fruit lyophilisée (c'est une tuerie, non, je plaisante). Et quelques sucreries pour garder l'énergie pour ramer la journée.

 

 

 

Bon, tout s'annonce assez bien ! Il ne faut pas que je relâche la pression sur les 3 derniers mois avant le départ et cela devrait bien se passer !

 

 

 

Prochaine étape : stage de survie la semaine du 4 septembre à Lorient. Cela devrait me donner les derniers conseils pour bien maîtriser ma monture.

 

 

Et en parallèle, je passe à l'entraînement spécifique ! La rame, la rame, la rame !

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0